Boris Vildé chef du Réseau du Musée de l'Homme
Héros de la Résistance française contre l'occupation allemande
Accueil Son combat Le Musée Résistance Photos Des videos Evénements Publications 1 Publications 2 Familles Contact Le Setomaa
Le journal Résistance vise à provoquer la lutte contre l'Allemagne sur tous les fronts. Il est donc bien un moyen d'activité en faveur de l'ennemi. Cette revue est d'autant plus dangereuse qu'elle est bien rédigée, elle ne contient pas les mensonges habituels et grossiers qu'on lit dans les tracts antiallemands, les faits sont judicieusement réunis et méthodiquement présentés. La revue doit nécessairement enthousiasmer chacun qui est opposé à l'Occupation : c'est précisément dans son caractère sérieux et méthodique que réside le danger qu'il peut présenter pour l'Allemagne. Ernst Roskothen, président du tribunal allemand ayant prononcé les condamnations à mort.
Les originaux des numéros 1, 2, 3 et 4 du journal clandestin RESISTANCE se trouvent à la Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand à Paris salle Y (RES-G-1470-334). Des exemplaires originaux des n°1 et n°2 se trouvent en Russie dans la Maison-Musée Boris Vildé à Yastrebino.
Le premier numéro du journal clandestin RESISTANCE publié par le Réseau du Musée de l'Homme est daté du 15 décembre 1940. La première page a été rédigée par Boris Vildé. Certaines des 6 pages du N°1 ont probablement été imprimées postérieurement à cette date car elles contiennent des informations d'évènements survenus après le 15 décembre. Le numéro deux est daté du 30 décembre 1940.

Les exemplaires de RESISTANCE visibles sur ce site ont été, pour l'essentiel, reconstitués à partir des archives microfilmées de la BDIC de Nanterre et des copies émanant de la BNF à Paris. La première et deuxième page du numéro 2 sont des copies des exemplaires originaux se trouvant dans le Musée Boris Vildé à Yastrebino en Russie.

Quatre numéros de RESISTANCE ont été publiés entre le 15 décembre 1940 et le 1er mars 1941. Certaines éditions étaient constituées de 3 à 6 pages. Certains historiens indiquent que 5 numéros auraient été publiés. Mais tant à la BDIC de Nanterre qu'à la BNF de Paris, cet hypothétique numéro 5 est absent des archives. En outre, il est souvent écrit que la dernière édition, réalisée par Pierre Brossolette, est datée du 1er mars 1941. Or cette édition porte le numéro 4....

Résistance, journal, rédigé sur des stencils et ronéotypé sur des Gestetner, était recopié et distribué par de nombreux groupes de résistants, comme le firent les jeunes gens du club d'aviation d'Auvervilliers. Dans les attendus du jugement de l'affaire du Musée de l'Homme, le président du tribunal militaire allemand (Ernst Roskothen) précisait combien le journal Résistance représentait une véritable menace pour l'occupant :

- Le Journal Résistance vise à provoquer la lutte contre l'Allemagne sur tous les fronts. Il est donc bien un moyen d'activité en faveur de l'ennemi. Cette revue est d'autant plus dangereuse qu'elle est bien rédigée, elle ne contient pas les mensonges habituels et grossiers qu'on lit dans le tracts antiallemands, les fait sont judicieusement réunis et méthodiquements présentés. La revue doit nécessairement enthousiasmer chacun qui est opposé à l'Occupation: c'est précisément dans son caractère sérieux et méthodique que réside le danger qu'il peut présenter pour l'Allemagne.