Boris Vildé chef du Réseau du Musée de l'Homme en 1940

Héros de la Résistance française contre le fascisme allemand

RESISTANCE N° 1 page1 N°1 page 2 N°1 page 3 N° 1 page 4 N° 1 page 5 N° 1 page 6 N° 2 page 1 N° 2 page 2 N° 2 page 3 N° 2 page 4 N° 3 page 1 N° 3 page 2 N° 3 page 3 N° 3 page 4 N° 3 page 5 N° 3 page 6 N° 4 page 1 N° 4 page 2 N° 4 page 3 N° 5

EN FRANCE      4

  ALSACE. Voici le texte de l'infâme serment par lequel Hitler veut obliger au parjure les loyaux fonctionnaires d'Alsace:

  "Ière déclaration. Le Führer a réparé, après un dur combat, le crime honteux du Traité de Versailles et a rendu l'Alsace allemande au Reich grand Allemand.

  "J'adhère au retour de ma patrie au Reich, et je m'engage à accomplir sans condition et avec joie mes devoirs d'éducateur et de fonctionnaire allemand.

   "2ème déclaration.J'ai conscience que j'ai a servir le Reich en qualité de fonctionnaire et d'éducateur partout où la nécessité de l'Etat l'exigent et conformément aux principes du Reich national-socialiste. En conséquence, je remplirai sans réserve, dans chaque endroit où m'appellera mon service, les obligations qui m'incombent.

   3ème déclaration. Je suis résolu à vouer toute mon activité au Führer et à la grande Allemagne nationale-socialiste dans le service et hors du service."

   LORRAINE. "Français! soixante dix mille de nos frères de LORRAINE sont arrivés en zone libre, ayant dû tout abandonner: leurs maisons, leurs biens, leur village, leur église, le cimetière où dorment leurs ancêtres, tout ce qui fait enfin l'intérêt de la vie. ILS ONT TOUT PERDU. Ils viennent demander asile à leurs frères de FRANCE. Les voici au seuil de l'hiver, sans ressources, n'ayant plus comme richesse que la fierté de rester FRANCAIS." (Extrait d'un appel fait devant le micro par le Maréchal Pétain et publié dans la presse de la zône non-occupée le 1er décembre 1940)

    Français ! n'oubliez pas cela; n'oubliez pas les frères d'Alsace et de Lorraine; et si nous ne pouvons librement en parler, du moins, pensons-y toujours.

   VOIX D'OUTRE-MANCHE. Le Commandant HACKIN, éminent explorateur français, Correspondant de l'Institut, Conservateur du Musée Guimet, prit hier la parole devant devant la radio de la France libre. Il rappelle que le but des français libres est de rétablir la France dans on intégrité territoriale, par la défaite des puissances totalitaires. C'est là l'oeuvre d'apôtres, non de partisans. L'avenir sera bâti sous le signe de la discipline et du sens de la mesure. Une autorité forte mais souple présidera aux grandes réformes qui s'imposent. La liberté de conscience aura pour meilleurs garants les vieilles vérités françaises: la RAISON, la MESURE, le COURAGE.

....Rappelons pour terminer les paroles d'un chant qui ne doit pas tomber dans l'oubli:

La Marseillaise - 1er couplet

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé!
Contre nous de la tyrannie.
L'étendart sanglant est levé!
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans nos bras
Egorger nos fils, nos campagnes.
Aux armes citoyens!
Formez vos bataillons!
Marchons! Marchons!
Q'un sang impur abreuve nos sillons !
(à suivre)