Boris Vildé chef du Réseau du Musée de l'Homme en 1940

Héros de la Résistance française contre le fascisme allemand

B I L A N DE S I X M O I S           2

..Le début d'une nouvelle année est toujours propice aux tours d'horizon et aux bilans. Le début de 1941 plus que tout autre. Voilà six mois que le gouvernement français a fait déposer les armes et demandé l'armistice, six mois que l'armée allemande occupe les deux tiers du sol de France, avec la Pologne, la Norvège, la Hollande, la Belgique, le Luxembourg. Pourtant, la guerre n'est pas finie. Pourtant, la victoire finale d'Hitler paraît chaque jour plus impossible. Comment cela se fait-il, et que s'est-il passé ?

"Les Anglais se battront jusqu'au dernier Français". On se souvient de ce slogan nazi, qui régnait sur toutes les émissions du traitre de Stuttgart. Or cette affirmation que nous prenions pour une astuce de la propagande hitlérienne, Hitler en était le premier dupe. La France abattue, les Anglais, au lieu de se rendre, ont poursuivi la lutte. Une tentative de débarquement, le..15 septembre, si considérable qu'elle fût, n'a eu pour résultat que de noyer les soldats allemands par dizaines de mille. Les raids presque quotidiens sur la Grande Bretagne, qui ont"lieu depuis le mois d'août, n'ont rien modifié à la situation intérieure anglaise, ni au moral anglais. La situation extérieure anglaise, elle, s'est améliorée A TOUS LES POINTS DE VUE, AUSSI BIEN MILITAIRES QUE DIPLOMATIQUES.

...La R.A.F porte des coups précis à tous les ports d'invasion dont dispose Hitler dans les pays occupés. Elle accomplit sur l'Allemagne et l'Italie des raids immenses et redoutables. Nous sommes loins du temps où le Maréchal Goering jurait aux Allemands que Berlin ne serait jamais bombardé ! La flotte assure un blocus efficace; elle procède à une liaison constante des Iles avec l'Empire et tous les pays libres du monde. Elle domine la Méditerranée. Les troupes enfin, passant à l'offensive en Afrique - première étape d'autres combats - bousculent les Italiens dans le désert Libyen. Le 23 décembre, elles avaient fait 35.949 prisonniers, dont 1.504 officiers. Aujourd'hui, elles investissent Bardia. Déjà loin en arrière, le Maréchal Graziani fortifie Tobrouk en toute hâte.

...Cependant, la Grèce, dont Mussolini ne devait, faire qu'une bouchée, accumule les victoires. Aux dernières nouvelles, ses armées menacent Valona, principal port du Sud de l'Albanie. De son côté, la France libre ne reste pas inactive. Elle assiste les troupes britanniques en Libye, elle organise et prépare les Colonies qui n'ont pas voulu succomber avec la Métropole. Son drapeau flotte sur l'Afrique équatoriale, le Tchad, le Cameroun, la Nouvelle Calédonie, les Possessions de l'Inde et de l'Océanie. Ses pilotes partagent les périls et la gloire de leurs alliés britanniques. Tandis que, dans les deux Amériques, les groupement développent en sa faveur une action passionnée.

Sur le plan diplomatique, les défaites du pangermanisme nazi ne sont pas moins apparentes. Réélection du Président Roosevelt, dont les nouvaux projets d'aide à la Grande Bretagne, projets considérables, vont entrer incessamment dans la voie des réalisations. C'est le 3 janvier qu'ils seront présentés au Congrès. Accord commercial et financier de Londres et de Madrid, malgré les effort d'Hitler auprès du général Franco. Sympathie fidèle et active de la Turquie à l'égard de Londres. Attitude réservée des Balkans à l'égard de l'axe. Quand à l'U.R.S.S, le voyage solennel de Molotov à Berlin n'est suivi d'aucun effet. Au contraire, la radio de Moscou déclare officiellement ne pas reconnaître le gouvernement fantoche de Nankin et vouloir poursuivre, comme les grandes démocraties de Grande Bretagne et des Etats-Unis, leur politique de soutien à l'égard de la chine combattante.

Tel est le bilan des six mois qui viennent de s'écouler. Il n'est pas un seul de ses éléments qui n'offre une raison de confiance et d'espoir.