Boris Vildé chef du Réseau du Musée de l'Homme en 1940

Héros de la Résistance française contre le fascisme allemand

Son combat La prison Dialogue de prison 1 Dialogue de prison 2 Lettres de prison La dernière lettre Commémorations Théatre Vanemuine Biographie de B.Vildé

Deux citations du Général de Gaulle, Alger le 3 novembre 1943

Anatole LEWITZKY (1901-42). Russe naturalisé français. Licencié ès lettres, élève de l’Institut d’Ethnologie, chargé de département au Musée de l’Homme, fut l’un des plus actifs organisateurs de ce musée et se fit connaître par ses études sur le chamanisme.

"LEWITZKY. Jeune savant d'une valeur universelle, a pris dès l'occupation en 1940 une part active à la résistance clandestine. Arrêté par la Gestapo, a fait face aux Allemands avec dignité et un courage admirable"

Boris VILDE (1908-42).Russe naturalisé français, licencié-ès lettres, élève de l’Institut d’Ethnologie, attaché au département d'Europe de ce musée, effectua deux missions en Estonie et en Finlande..Tous deux mobilisés en 1939-40. furent inculpés par les Allemands durant l'occupation dans l'affaire du "Réseau du Musée de l'Homme" et de son journal clandestin « RESISTANCE ». Fusillés au Mont-Valérien le 23 février 1942. VILDE, Universitaire et chercheur de premier ordre, s'est consacré entièrement à la résistanceclandestine dès 1940. Arrêté par la Gestapo et condamné à mort, a donné au cours du procès et devant le peloton d'exécution un magnifique exemple de courage et d'abnégation".    Alger, 3 novembre 1943.

Cimetière d'Ivry 2008 - Commémoration du centenaire de la naissance de Boris Vildé

Le 8 juillet 2008, au cimetière d'Ivry a proximité de Paris, à l'initiative du Musée de l'Homme et en présence de nombreuses personnes, s’est déroulée une cérémonie commemorative à l’occasion du centenaire de la naissance de Boris Vildé». Le recueillement s’est fait à la mémoire de Boris Vildé et de ses compagnons de combats, eux aussi fusillés le 23 février 1942. Sur la tombe de Boris Vilde une couronne de fleurs naturelles a été déposée par deux jeunes gens apparentés aux familles Lot et Vildé. Deux personnalités ethnologues du Musée de l’Homme ont rappelé la vie de Boris Vildé, sa jeunesse en Russie et en Estonie, son travail d’ethnologue en France, sa lutte contre le fascisme et sa fin tragique sous les balles des fusils allemands.
Ci-dessus: 1) Rue Boris Vildé à Fontenay-aux-Roses. 2) Dans le Jardin des Plantes à Paris - Muséum d'Histoire Naturelle. 3) Plaque mémoriale apposée sur la maison familiale Vildé à Yatrebino, en Russie. 4) Dans l'entrée du Musée de l'Homme à Paris (celle-ci a remplacé en 2015 la plaque mémoriale apposée dans le Musée de l'Homme après la Libération). 5) Mail Boris Vildé inauguré à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) le 25 aout 2010.